• Mon Enfant!

    Mon Enfant!

    Silencieux chant qui court comme le vent,

    Souffle impalpable qui frémit sur ta peau,

    Comme le timbre doux de l'eau,

    Qui ruisselle le long de ton corps doucement.


    Je ferme les yeux et cette senteur de toi,

    M'enveloppe d'une sensation inénarrable,

    Je te sens mon enfant, petit être de moi,

    Tu fermes les yeux, avec cette confiance remarquable!



    Maintenant tu grandis petit à petit,

    Ton horizon, au fil du temps, s'élargit.

    Bientôt tu ne tiens plus ma main,

    Tu t'en vas vers demain.



    Que de chemin te faudra-t-il parcourir,

    Pour enfin un homme devenir.

    L'avenir s'ouvre devant toi,

    Va mon enfant, mon roi!

    MARIE.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :