• Mon jardin .

    L'air est cristallin.

    Les perles de pluie

    Glissent sans bruit,

    Le long des tiges de lupins.


    Les pivoines étalent

    Leur voluptueuse parure,

    Et mon coeur s'emballe

    Dans du papier à dorures.



    Les larmes sur mes joues,

    Se mèlent à la pluie.

    En attendant la nuit,

    Je marche dans la boue.


    Que de jours et de nuits,

    Sans toi mon ami.

    Que de paroles pensées et dispersées,

    Au vent ,comme l'étamine du pissenlit fané.

    MARIE.


  • Commentaires

    1
    marie
    Mercredi 10 Novembre 2004 à 13:00
    Essai !
    Essai!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :